Skip to main content

Welcome to my indieweb blog, this is a place where I stock Bookmarks, Articles I'm reading or on my list, short notes and longer articles about my different interests.


Looking for a new challenge | Info Aggregation, Monitoring Disinformation,Veille |
Twitter bots 4 Good | Interest in Politics, Technology
Follow me here

rmendes.net

rick@rmendes.net

rMdes_

pixel.rmendes.net

indieweb.social/@rmdes

mstdn.social/@rmdes

mendes

hyper://a4fb38e6d60f38eca1fabefa683049a0275cfafc99fb6391b08c2c378e4d5b37

Ricardo

My Neighbor Joined #NXIVM Sex Cult; It Explains a Lot About Trump’s America

Ricardo

Affaire OKC-Spatz - le Jugement final - 2 Décembre 2020

5 min read

Ça fait plus de 20 ans que l'affaire OKC-Spatz est en cours, 20 ans où la direction de la secte et ses conseils avocats ont utilisé le temps, l'information et une connaissance du système juridique pour retarder, empêcher, ralentir le travail de la Justice de toutes les manières possibles.


Il y aura toujours des choses à dire sur ces procès, des kilomètres de répliques non dite qui ne le seront peut-être jamais plus, face à une défense des accusés en surnombre, avec 1000 fois plus de moyens et ayant eu l'apanage du temps comme principal moyen pour produire un vice technique.


Cette défense aura passé 4 ans à se défendre d'abus sexuels et physiques sur des enfants, adolescents entre les années 80 et 2000 avec pour seul argument de fond, des commentaires Facebook des parties civiles, des tweets, des lettres écrites sous influence, des commandes de "preuves" à décharge émanant du service de renseignements mis sur pied pour essayer de détruire les parties civiles, bref, du vide intersidéral sur le fond.


Tout en ayant le toupet de faire appel et ce à plusieurs reprises, tout en ayant été à deux doigts de récuser la cour de justice de Liège, tellement l'arrogance et le déni chez ce qu'il reste de OKC n'ont de commune mesure que le narcissisme et la perversité de son fondateur.
Hors après de nombreuses épreuves, après avoir enduré cette bataille l'heure est enfin venue pour le jugement dernier.


Il paraît que les parties civiles ne représentent personnes, ou alors uniquement elle-même, il paraît que sur 100+ enfants ayant passé par là OKC, les parties civiles sont une minorité, que personne ne les soutiens, que sur le banc du tribunal, un certain Ricardo serait écrasé par ce poids, seul, dixit la défense de Spatz.


Alors viens s'il te plaît, surtout si tu as connu la OKC, Spatz, Kunzang, Hungkara Dzong, Nyima Dzong, Mu ou le "centre" a Bruxelles : vient, vient assister à la finale, que tu aies participé ou pas, que tu le regrettes ou pas, que tu te retrouves où pas dans les vérités qui ont été exposée, vient apporter ton soutien ce 2 décembre à Liège.


L'initiative OKCinfo aura eu ses qualités et ses défauts, sans doute, mais ce qui est jugé indépendant de son inclusion a ce procès, c'est bien des crimes graves, contre des enfants ou adolescents, d'adeptes de cette "communauté" explosée en dérive sectaire nuisible.


C'est l'heure de leur montrer combien nous sommes véritablement et leur laisser une dernière image, celle d'une groupe de gens, divers et variés, avec ses qualités et ses défauts, comme tous les êtres humains en fait, mais qui auront eu le courage de se lever pour regarder l'horreur dans les yeux et lui dire non, pour toujours.


Si d'une façon ou d'une autre cette histoire qui s'est révélée au fur et à mesure des années t'a touché, si elle te parle, si tu veux assister à la fermeture de la porte du passé, vient, il y aura une place sur les bancs, et c'est promis on fera la fête, indépendant du résultat.


De toute façon, nous, on a déjà gagné et ce depuis le début, pour la simple raison de s'être levé contre la tyrannie, pour la certitude qu'il n'y a pas de côtés à prendre ou à laisser quand il s'agit d'abus sexuels, qu'il n'y a pas de côté prendre quand des enfants sont volontairement mis dans une situation de souffrance, quand des "adultes" ont à ce point perdu la raison que l'irraisonnable fait office de norme.


Il en fallait du courage et de l'inconscience pour crever cet abcès, oui, mais il en fallait encore plus pour continuer à faire comme si de rien n'était, comme si ce que nous avons subi était une normalité, hors, en nous levant nous avons repris le contrôle de nos récits de vie, nous avons permis, même aux absents, Parents, "Éducateurs", Complices et chiens de garde, d'un jour trouver la paix, de s'excuser, de demander pardon, de reconnaître leurs erreurs, c'est à eux de faire ce pas, en ce qui me concerne j'ai bien autre chose à faire que d'attendre quoi que ce soit, de qui que ce soit, mais surtout, je n'ai plus à porter ce fardeau, je n'ai pas de regret, si je devais recommencer, je ferais sûrement plein de choses autrement, j'ai beaucoup appris, mais je n'ai pas la moindre once de regret, quoi qu'il arrive, ce qui adviendra sera et ça sera très bien ainsi.


Je voulais que La Lumière Soit, l'interrupteur était cassé et ça a pris plus de temps que prévu, mais avec ou sans procès, la Lumière est là.

Contexte : https://okcinfo.news

RSVP : https://www.facebook.com/events/985885448546770

Ricardo

Ghacks Technology News: ScreenTranslator is an open source tool that can translate text from images using OCR

Ricardo

an issue that will always haunt me, whether it's Inside a cult or wider society, Parents of 545 Children Separated at the Border Cannot Be Found

Ricardo

White Noise documentary: Why the alt-right’s power is in the narrative it sells

Ricardo

Coop Exchange | One of the world's most cited computer scientists wants cooperatives to be the future of how data is owned (Oct 2020)

Ricardo

Someone had to do it

Someone had to do it

The kind of billboard ads you never see in Europe

Ricardo

Gotta try this new Mautic email builder

Ricardo

Carte Blanche par @xdamman : Je suis un entrepreneur et le @MR_officiel ne me représente plus | L'Echo

Moi je pose la question : depuis quand le MR a jamais représenté les indépendants, les entrepreneurs ?

Link

Ricardo

Dear America, Need some fresh air? Take your vote with you and