Skip to main content

Welcome to my indieweb blog, this is a place where I stock Bookmarks, Articles I'm reading or on my list, short notes and longer articles about my different interests.


Looking for a new challenge | Info Aggregation, Monitoring Disinformation,Veille |
Twitter bots 4 Good | Interest in Politics, Technology
Follow me here

rmendes.net

rMdes_

pixel.rmendes.net

indieweb.social/@rmdes

mstdn.social/@rmdes

mendes

hyper://a4fb38e6d60f38eca1fabefa683049a0275cfafc99fb6391b08c2c378e4d5b37

Ricardo

Ricardo

Player d-Jack

Testing ampache embed

1 min read

Ricardo

Ricardo

Affaire OKC-Spatz - le Jugement final - 2 Décembre 2020

5 min read

Ça fait plus de 20 ans que l'affaire OKC-Spatz est en cours, 20 ans où la direction de la secte et ses conseils avocats ont utilisé le temps, l'information et une connaissance du système juridique pour retarder, empêcher, ralentir le travail de la Justice de toutes les manières possibles.


Il y aura toujours des choses à dire sur ces procès, des kilomètres de répliques non dite qui ne le seront peut-être jamais plus, face à une défense des accusés en surnombre, avec 1000 fois plus de moyens et ayant eu l'apanage du temps comme principal moyen pour produire un vice technique.


Cette défense aura passé 4 ans à se défendre d'abus sexuels et physiques sur des enfants, adolescents entre les années 80 et 2000 avec pour seul argument de fond, des commentaires Facebook des parties civiles, des tweets, des lettres écrites sous influence, des commandes de "preuves" à décharge émanant du service de renseignements mis sur pied pour essayer de détruire les parties civiles, bref, du vide intersidéral sur le fond.


Tout en ayant le toupet de faire appel et ce à plusieurs reprises, tout en ayant été à deux doigts de récuser la cour de justice de Liège, tellement l'arrogance et le déni chez ce qu'il reste de OKC n'ont de commune mesure que le narcissisme et la perversité de son fondateur.
Hors après de nombreuses épreuves, après avoir enduré cette bataille l'heure est enfin venue pour le jugement dernier.


Il paraît que les parties civiles ne représentent personnes, ou alors uniquement elle-même, il paraît que sur 100+ enfants ayant passé par là OKC, les parties civiles sont une minorité, que personne ne les soutiens, que sur le banc du tribunal, un certain Ricardo serait écrasé par ce poids, seul, dixit la défense de Spatz.


Alors viens s'il te plaît, surtout si tu as connu la OKC, Spatz, Kunzang, Hungkara Dzong, Nyima Dzong, Mu ou le "centre" a Bruxelles : vient, vient assister à la finale, que tu aies participé ou pas, que tu le regrettes ou pas, que tu te retrouves où pas dans les vérités qui ont été exposée, vient apporter ton soutien ce 2 décembre à Liège.


L'initiative OKCinfo aura eu ses qualités et ses défauts, sans doute, mais ce qui est jugé indépendant de son inclusion a ce procès, c'est bien des crimes graves, contre des enfants ou adolescents, d'adeptes de cette "communauté" explosée en dérive sectaire nuisible.


C'est l'heure de leur montrer combien nous sommes véritablement et leur laisser une dernière image, celle d'une groupe de gens, divers et variés, avec ses qualités et ses défauts, comme tous les êtres humains en fait, mais qui auront eu le courage de se lever pour regarder l'horreur dans les yeux et lui dire non, pour toujours.


Si d'une façon ou d'une autre cette histoire qui s'est révélée au fur et à mesure des années t'a touché, si elle te parle, si tu veux assister à la fermeture de la porte du passé, vient, il y aura une place sur les bancs, et c'est promis on fera la fête, indépendant du résultat.


De toute façon, nous, on a déjà gagné et ce depuis le début, pour la simple raison de s'être levé contre la tyrannie, pour la certitude qu'il n'y a pas de côtés à prendre ou à laisser quand il s'agit d'abus sexuels, qu'il n'y a pas de côté prendre quand des enfants sont volontairement mis dans une situation de souffrance, quand des "adultes" ont à ce point perdu la raison que l'irraisonnable fait office de norme.


Il en fallait du courage et de l'inconscience pour crever cet abcès, oui, mais il en fallait encore plus pour continuer à faire comme si de rien n'était, comme si ce que nous avons subi était une normalité, hors, en nous levant nous avons repris le contrôle de nos récits de vie, nous avons permis, même aux absents, Parents, "Éducateurs", Complices et chiens de garde, d'un jour trouver la paix, de s'excuser, de demander pardon, de reconnaître leurs erreurs, c'est à eux de faire ce pas, en ce qui me concerne j'ai bien autre chose à faire que d'attendre quoi que ce soit, de qui que ce soit, mais surtout, je n'ai plus à porter ce fardeau, je n'ai pas de regret, si je devais recommencer, je ferais sûrement plein de choses autrement, j'ai beaucoup appris, mais je n'ai pas la moindre once de regret, quoi qu'il arrive, ce qui adviendra sera et ça sera très bien ainsi.


Je voulais que La Lumière Soit, l'interrupteur était cassé et ça a pris plus de temps que prévu, mais avec ou sans procès, la Lumière est là.

Contexte : https://okcinfo.news

RSVP : https://www.facebook.com/events/985885448546770

Ricardo

Test from Indigenous Desktop on MxLinux

1 min read

This is a little test from desktop

Ricardo

Install Cloudron Locally

Home testing cloudron unstable apps

2 min read

A domain is required for Cloudron (even if it's local network). Port forwarding is optional (it's only required if you want your server accessible from outside).

Here's how you do it. The setup is much simpler if you have a programmatic DNS provider (like DO, Cloudflare, Route53 etc). If you don't have this already, I recommend that you setup some subdomain into say DigitalOcean's DNS. For this, you have to setup a DO account and add cloudron.domain.com into DigitalOcean domains. Then setup NS records for cloudron.domain.com to point to Digital Ocean. Please give some 30 mins for NS records to propagate. Once this done:

  • Install Cloudron on a VM
  • Domain setup
    • Put the domain as cloudron.domain.com and set it up for DO DNS
    • Click on Advanced. Here, choose the Network Interface from the drop down and provide the network interface of the VM/server. Alternately, give it the static IP (give the local IP like 192.168.1.100 or whatever it is).
    • If your main domain domain.com and the subdomain cloudron.domain.com are on different DNS providers, then you have to put the zone name as cloudron.domain.com.
  • Finish setup - that's it!

What will happen is:

  • Cloudron will get LE certs via DNS. This is why the DO DNS setup was required. Without this, you will need port 80 forwarding for LE and it gets a bit complicated.
  • Cloudron will program your DNS with A entries of the local IP. So, my.cloudron.domain.com will actually point to 192.168.1.100. It's not publicly reachable.

Let me know if that works! Or if you have more restrictions in your setup.

Source

Ricardo

s'informer sur le #COVID19 et informer, deux choses différentes

5 min read

L'autre jour j'ai tapé la discussion avec une jeune personne, fin, plus jeune que moi, entre 20 et 24, on a parlé de Covid-19 et très rapidement c'est devenu :

"non mais nous on a une approche plus spirituelle et donc, on pense pas qu'un vaccin soit nécessaire, si mon heure est venue, c'est ainsi. De toute façon le Covid-19 il a été créé par l'homme. "

Cette jeune personne n'est probablement pas sur Gab, Parler mais par contre elle est sur Facebook, Instagram, YouTube, TikTok peut-être...

Forcément avec mon rapport à l'information et mon passé, je me sens toujours très mal quand j'entends ce genre de propos semi new age semi croyant et tout simplement mal informé.

Mais comment aborder cette question ?

Je m'y suis très mal pris, mais je vais essayer de dérouler comment ça c'est passé :

Avant d'aller sur la Covid-19, je me suis dit attend, si t'as des idées comme ça sur ce virus, tu pense quoi du cancer ?

Tu fais quoi si demain ta mère elle se tape un cancer ? Tu va aussi dire que son heure est venue alors qu'il y a des moyens aujourd'hui et depuis 20 ans pour en sortir et vivant de surcroît ?

Ah moi c'est mon choix je ferais pas de chimiothérapies me dit-elle.

Je lui demande pour confirmer que c'est une choix individuel : mais si ta mère elle l'a ? Tu va aussi la convaincre ou bien tu lui laisse faire ses choix ? Ah si elle a envie d'une chimiothérapie c'est son choix.. Bref

Je lui parle brièvement de 3 cas de cancer que j'ai vécu et connu dans mon enfance ou ces personnes avait été endoctrinée sur la médecine conventionelle au point de la rejeter en bloc, quitte à en crever.

Ça ne l'a fait pas spécialement tilter, comme si le fait que ça émane d'une secte n'est en soit aucunement une alerte.

Je lui demande si dans sa famille tout le monde s'influence sur ces questions ou bien si, chacun s'informe et se soigne en fonction de ses moyens et de l'évolution de la médecine.

Chacun fait comme il sent, mais la Covid-19 c'est une création de l'humain, tout comme d'autres virus, la malaria, le paludisme, le VIH etc... Là moi je tombe des nues..

Je pense qu'en voyant me tête et comment je me suis dit, putain mais c'est dangereux en fait, d'être mal informé, je lui ai dit, tu devrais faire attention, la désinformation est pernicieuse et elle est partout, elle s'infiltre partout car elle est simpliste et permet à des gens comme nous tous, mal informé sur des sujets complexes, d'adhérer à une idéologie plutôt qu'à des faits et cela sans même s'en rendre compte..

Pendant que je disais ces mots, cette personne se dirigeait vers la porte et pendant que je prononce la fin de ma phrase, la porte était fermée.

Alors loin de moi de stigmatiser qui que ce soit dans cette petite histoire vraie, surtout pas les jeunes, j'ai moi même une fille de bientôt 12 ans et je vais devoir m'assurer qu'elle aie les outils pour comprendre le monde qui l'entoure et dans le fond c'est un sujet qui m'intéresse énormément, mais que faire ? Comment faire ?..

A l'heure où la Playlist automatisée de YouTube dicte ce que nos enfants risquent de regarder ou regarde déjà, à l'heure où la complexité du monde est perçue comme une théorie de conspirations, à l'heure où s'informer devient un véritable acte citoyen mais aussi une navigation à vue, parfois sans repères dans un environnement de l'information où des faits peuvent changer entre le début d'une pandémie et son pic, comment bien informer ?

Un des aspects que je trouve les plus compliqué c'est comment partager son propre chemin de compréhension avec les autres.. Personnellement je m'informe via une pléthore de source et ce en plusieurs langues, je suis la pandémie et ses évolutions en Europe, États-Unis, un petit peu en Afrique, Asie, Canada, Amérique du Sud.. Je sais parler 3 langues et j'en comprends 4, ça aide à passer d'une monde à l'autre, à naviguer différentes réalités sans rester coincer dans une langue, une perception etc..

Mais ce que je constate qui est le plus difficile c'est de partager ce que j'apprends, comment retourner en arrière dans sa propre compréhension et se mettre dans la peau de l'autre, là où il se trouve et repartir de ce point là pour discuter, débattre, apporter de nouveaux faits, démonter des croyances, démonter des notions qui étaient factuelles hier et qui sont obsolètes aujourd'hui et expliquer pourquoi...

Faire le chemin de comprendre une situation en utilisant des outils informatiques, le Web, la recherche, la lecture d'études de fonds, l'assimilation et la compréhension de ces matières requièrent du temps et une disponibilité d'attention et de cerveau disponible non négligeable. Qui a ce temps entre les mains et disponible ?

Ricardo

I met the Dalaï-lama once in 2018, He isn't what most Westerners project him to be.

3 min read

I met the in 2018.
It wasn't worth it.
He lied to us all.
He only accepted to receive our group because of media pressure
He only announced he would something against inside Tibetan inspired Buddhist Centers to calm down the public opinion in the midst of the rising.
Contrary to what a lot of western folks believe, the DL doesn't consider himself omniscient, enlightened and much less perfect but that's the opposite of what you hear out of the mouth of devote Westerners completely lost in their own projection of what the DL is or isn't.
When I got out of these meeting in 2018 I decided to refrain from any criticism in the media and give him time for the DL to execute what he promised to the four of us.
A few months later it became clear that he wouldn't keep on his promise : Organizing an international meeting on Sexual Abuses inside different Buddhist lineages/schools.
This meeting announced with lots of fanfare, never enfolded, instead, like too many men's, the DL discharged the entire effort of ousting Predators from Buddhist centers onto the victims.
He went on about How victims should denounce publicly, shame the abuser, he never said, go to the police, report crimes, what he said is the same argument he has been saying for years, if not decades : Sexual Abuses are not part of any versions of Tibetan Buddhism and perpetrators should be publicly denouced, disgraced, no words about the Law, no words about the systemic aspect of sexual abuses.
Nothing.

I recorded this meeting and I'm going to publish it.

My motivation? I'm in court against a cult organization since 5 years now, an organization in which I was born & raised & physically abused, tortured, separated from my family, cut from affection & minimal human beings care until I was on my early 20's. More than 20 years, since it took me a decade in the early 2000's to completely get out, investigate the stories of my childhood friends, find out about numerous cases of Sexual Abuses, talk to lots of friends to investigate possible course of actions, found a lawyer for 23 civil parties, revitalized an existing 20 years long trial from the Belgian state against this organization with new testimonies & since the organization lawyers were actively using and abusing the name of the Dalaï-lama inside the court to legitimize the organization cult founder, I managed to be part of this meeting and during the meeting I showed a picture of the DL with the predator/abuser posing as "Tibetan Buddhist Lama" in 1992 in Brussels, asking him : do you know this men?

He said no. He had no idea about who that men was or at least that's what he expressed.

That's all I needed to know. But this is not the end of this story.

Ricardo